Loading

logo-manutention-h1Tâche à risque

Il y a des risques à exercer des tâches de manutention. De 2007 à 2011, 89 539 lésions professionnelles indemnisées par la CSST étaient des troubles musculosquelettiques (TMS) associés à la manutention. Cela représente 39 % de toutes les indemnisations pour TMS au Québec pendant cette période.

(Source : CSST — Dépôt de données central et régional [DDCR], mise à jour 2011. Traitement : IRSST, 2013.)

Des symptômes à ne pas négliger

Souvent, la présence d’un TMS se manifeste comme une cascade de signes physiques. Il n’est pas rare que le travailleur néglige les premiers symptômes. S’il poursuit son travail, ces premiers symptômes persistent et s’aggravent.

En entreprise, l’évaluation périodique de l’état de santé des travailleurs pourrait favoriser une prise en charge précoce des TMS.

Selon Simoneau, S., St-Vincent, M. et Chicoine, D. Les TMS des membres supérieurs — Mieux les comprendre pour mieux les prévenir, Études et recherches / Guide technique RG-779, Montréal, IRSST, 2013, p. 8.

Nouvelle publication

Dans le cadre d’une nouvelle approche de formation, l’IRSST a lancé un outil d’aide à la planification pour une manutention manuelle sécuritaire. Son utilisation permet de mieux comprendre les situations de manutention et de planifier des transformations et des activités de formation adaptées au contexte de travail.

outils-aide