Estimation du chargement lombaire au moyen de modèles biomécaniques et articulaires : application et développement

terminé

Plamondon, André; Gagnon, Denis; Arjmand, Navid; Larivière, Christian; Shirazi-Adl, Aboulfazl; Parnianpour, Mohamad

Les charges imposées à la colonne vertébrale lombaire constituent un facteur de risque important qui peut entraîner des maux de dos, notamment lorsqu’elles sont trop faibles ou trop élevées. La modélisation biomécanique de la colonne vertébrale est la seule approche non invasive permettant d’estimer ces charges. Il existe plusieurs types de modèles pour mesurer les charges au rachis lombaire dans des situations comme la manutention.

Ce projet vise à améliorer des éléments fondamentaux des modèles et à les utiliser dans des situations de travail, de manière à aider les chercheurs et les ergonomes à estimer les chargements au dos

Planifier la manutention

 

Dans le cadre d’une nouvelle approche de formation, l’IRSST a mis au point un outil d’aide à la planification pour une manutention manuelle sécuritaire. Son utilisation permet de mieux comprendre les situations de manutention et de planifier des transformations et des activités de formation adaptées au contexte de travail.

outils-aide

 

 

Veille scientifique en manutention

plamondon

André Plamondon partage le fruit de sa veille scientifique et ses commentaires sur les plus récentes recherches dans le  domaine de la manutention dans la section Recherche dans le monde sur le site Web manutention.irsst.qc.ca .

Ph. D. en biomécanique occupationnelle et chercheur à l’IRSST, André Plamondon dirige le laboratoire de biomécanique de l'Institut, et compte à son actif plus d’une centaine de travaux de recherche et d'articles scientifiques. Ses recherches se concentrent sur la quantification du chargement au dos lors du travail de manutention, et sur le développement d’instruments de mesure de l’exposition physique des travailleurs.

À noter : Certains articles de revues scientifiques cités dans les références sont  accessibles à tous. D’autres nécessitent d’être abonné à la revue pour y avoir accès.