Un nouvel outil d’évaluation de l’exposition et… une mer de données à

Lavender, S. A., Marras, W. S., Ferguson, S. A., Splittstoesser, R. E., Yang, G. « Developing physical exposure-based back injury risk models applicable to manual handling jobs in distribution centers », J Occup Environ Hyg, 2012, vol. 9, no 7, p. 450-459.

Description : L’exposition physique de 195 manutentionnaires travaillant dans des centres de distribution a été évaluée au moyen d’un nouvel appareil de mesure, le Moment Monitor. Le taux de blessures au dos des travailleurs a été déterminé à partir des données des entreprises et a servi à classifier les types de travail en deux catégories, soit le travail à haut risque de blessure et celui à bas risque. Un grand nombre de variables biomécaniques a été enregistré. Parmi celles qui prédisaient le mieux les risques de blessure, on trouvait le moment maximal dynamique exercé par la charge lors du levage (l’effet de la charge), la force maximale horizontale pour pousser ou tirer, et la durée moyenne où la charge n’était pas dans les mains (durée de récupération).

Commentaire : Cette étude est remarquable parce que ses auteurs ont évalué un très grand nombre de travailleurs avec un nouvel appareil de mesure capable d’évaluer les forces et les moments des charges externes. Quoique cet appareil comporte des limites, il s’agit d’une percée majeure dans l’évaluation des expositions physiques des travailleurs. Les résultats sont intéressants, mais il reste difficile d’analyser une quantité importante de données pour leur donner un sens. Force est de constater que, malgré la quantité phénoménale de données cumulées, on n’apprend pas grand-chose de nouveau dans cette étude. Il faudra donc un certain temps pour cerner les variables les plus significatives et en faire ressortir de nouvelles données utiles à la détermination, par exemple, d’une charge limite pour une réponse acceptable.