Loading

logo-manutention-h1Nouvelle approche de formation en manutention

Le chercheur de l’IRSST Denys Denis a conçu, avec ses collègues, un programme de formation novateur pour la manutention. Il poursuit ses travaux afin d’implanter ce programme et d’en évaluer les effets. Les principales propositions qui la constituent sont présentées ici.

  • Les techniques sécuritaires enseignées traditionnellement ne sont pas une fin en soi. Elles s’insèrent parmi une variété de façons de faire à utiliser selon le cas. Les techniques que choisit un manutentionnaire dépendent des différentes situations de manutention, du contexte de travail et de ses caractéristiques personnelles (par exemple ses habiletés, son niveau de fatigue, ses douleurs, etc.).
  • La manutention de charges implique fréquemment la présence simultanée de plusieurs risques différents dans une même situation. Cette nouvelle approche présuppose que le préventeur connaît ces différents facteurs de risque et leurs interactions.
  • Deux compétences fondamentales permettent au travailleur de prévenir les lésions tout en respectant les objectifs de production :
    1. Savoir choisir, dans une situation donnée, la façon de manutentionner la plus appropriée.
    2. Savoir organiser et planifier son travail.

    Le préventeur doit donc être en mesure de former le manutentionnaire à exercer son jugement. Cela signifie : lire les situations de travail dans lesquelles il évolue, y reconnaître les risques dominants et choisir une technique de manutention adéquate pour y faire face.

  • Huit variables ou règles d’action aident à décrire la variété de techniques de manutention utilisées par les travailleurs. D’une part, ces règles permettent au préventeur d’interpréter et de comprendre les mouvements d’un travailleur dans une situation donnée. D’autre part, les deux peuvent échanger à partir de cette grille d’observation pour déterminer les méthodes de manutention les mieux adaptées à la situation et aux risques qu’elle comporte.
  • Avec cette approche, la formation amène les intervenants en prévention à agir plus largement. Ils peuvent analyser les contextes de manutention afin d’adapter les méthodes de travail. Il leur revient aussi de proposer des améliorations (aux aménagements, à l’équipement, à l’organisation du travail) pour faciliter l’utilisation de certaines méthodes de travail. L’outil d’aide à la planification pour une manutention manuelle sécuritaire a été développé dans cette optique.

POUR ALLER PLUS LOIN

Voici quelques ouvrages utiles pour vous familiariser avec cette nouvelle approche de formation en manutention :

Denis, D., Lortie, M., St-Vincent, M., Gonella, M., Plamondon, A., Delisle, A., Tardif, J. Programme de formation participative en manutention manuelle — Fondements théoriques et approche proposée, Études et recherche / Rapport R-690, Montréal, IRSST, 2011, 172 pages.

Denis, D. « Manutention, repenser la formation ? », Travail et santé, 2012, vol. 28, no 1, p. 8-13.

Denis, D. « Le code gestuel : mieux comprendre et prévenir les risques en manutention », Objectif prévention, 2013, vol. 36, no 2, p. 26-27.

Nouvelle publication

Dans le cadre d’une nouvelle approche de formation, l’IRSST a lancé un outil d’aide à la planification pour une manutention manuelle sécuritaire. Son utilisation permet de mieux comprendre les situations de manutention et de planifier des transformations et des activités de formation adaptées au contexte de travail.

outils-aide