logo-manutention-h1Évaluer la situation

Prendre de l’information sur la charge à déplacer et sur le lieu où se fait la manutention est essentiel. Le fait de regarder (information visuelle) et de toucher, faire glisser ou incliner la charge (information proprioceptive), procure au travailleur l’information nécessaire pour évaluer le niveau de risques potentiels et les possibilités qu’offre la situation. À l’aide des repères ci-dessous, le travailleur saura mieux comment s’y prendre pour déplacer la charge de façon sécuritaire.

Repères pour évaluer les possibilités d’action

La charge
  • Poids
  • Volume et forme
  • Fragilité et instabilité
  • Possibilité de prise
  • Position du centre de gravité
L’environnement
  • Espace pour les pieds
  • Dénivellement
  • Surface glissante
  • Encombrement
L’agencement
  • Position de l’objet à la prise
    • Hauteur
    • Éloignement/distance
    • Possibilité de se rapprocher
    • Accès facile ou restreint
  • Espace restreint au dépôt
  • Lieux de prise par rapport au dépôt
    • Distance horizontale
    • Distance verticale
    • Présence d’obstacles

Selon Denis, D., Lortie, M., St-Vincent, M., Gonella, M., Plamondon, A., Delisle, A., Tardif, J. Programme de formation participative en manutention manuelle — Fondements théoriques et approche proposée, Études et recherches / Rapport R-690, Montréal, IRSST, 2011, 172 pages.

Planifier la manutention

 

Dans le cadre d’une nouvelle approche de formation, l’IRSST a mis au point un outil d’aide à la planification pour une manutention manuelle sécuritaire. Son utilisation permet de mieux comprendre les situations de manutention et de planifier des transformations et des activités de formation adaptées au contexte de travail.

outils-aide

 

 

Veille scientifique en manutention

plamondon

André Plamondon partage le fruit de sa veille scientifique et ses commentaires sur les plus récentes recherches dans le  domaine de la manutention dans la section Recherche dans le monde sur le site Web manutention.irsst.qc.ca .

Ph. D. en biomécanique occupationnelle et chercheur à l’IRSST, André Plamondon dirige le laboratoire de biomécanique de l'Institut, et compte à son actif plus d’une centaine de travaux de recherche et d'articles scientifiques. Ses recherches se concentrent sur la quantification du chargement au dos lors du travail de manutention, et sur le développement d’instruments de mesure de l’exposition physique des travailleurs.

À noter : Certains articles de revues scientifiques cités dans les références sont  accessibles à tous. D’autres nécessitent d’être abonné à la revue pour y avoir accès.