Loading

logo-manutention-h1Risques en manutention

La manutention comporte des risques pour le travailleur parce qu’il doit faire simultanément plusieurs types d’efforts, appelés « facteurs de risque ». Le nombre de facteurs de risques et la manière dont le travailleur y est exposé déterminent la probabilité de développer un trouble musculosquelettique (TMS).

Facteurs de risque

Les facteurs de risque ont été regroupés en quatre grandes catégories :

  • Effort excessif
  • Effort asymétrique
  • Effort soudain
  • Efforts par cumul

Effort excessif

Un effort trop grand, fourni habituellement dans les premiers moments du soulèvement d’une charge. Il résulte du poids et de la position de l’objet à soulever par rapport au manutentionnaire. Par exemple, lorsqu’un travailleur saisit une lourde caisse située plus haut que ses épaules. C’est le type d’effort le plus documenté en manutention.

Effort asymétrique

Un effort qui fait appel au corps de manière inégale. En se concentrant sur une partie du corps, ce type d’effort l’use ou le rend plus fragile. Les torsions de la colonne vertébrale sont les efforts asymétriques les plus connus. Un travailleur fait ce genre d’effort entre autres lorsqu’il transporte une charge d’un côté du corps.

Effort soudain

Un effort imprévu, souvent dû au danger de perdre l’équilibre ou le contrôle de la charge. Une telle situation peut survenir lorsqu’un manutentionnaire se trouve sur le bout des pieds. Ce type d’effort peut entraîner une chute et des blessures.

Efforts par cumul

Des efforts s’additionnent pour causer un problème de santé. Il peut s’agir de la même manipulation effectuée à répétition. Ou encore d’un laps de temps trop long à supporter une charge. Dans ces cas, la nature du trajet à parcourir devient très importante, particulièrement la distance et le dénivelé. Monter et descendre des marches constitue un cas typique d’efforts par cumul.

Nouvelle publication

Dans le cadre d’une nouvelle approche de formation, l’IRSST a lancé un outil d’aide à la planification pour une manutention manuelle sécuritaire. Son utilisation permet de mieux comprendre les situations de manutention et de planifier des transformations et des activités de formation adaptées au contexte de travail.

outils-aide

 

 

Effort excessif

Risques en manutention - Excessif

Effort asymétrique

Risques en manutention - Asymétrique

Effort soudain

Risques en manutention - Soudain

Efforts par cumul

Risques en manutention - Cumul

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

Qu’est-ce qu’un facteur de risque

Une condition qui se retrouve dans un milieu de travail et qu’on peut associer à l’apparition d’un problème de santé. Le facteur de risque peut être la cause du problème, mais pas toujours. Il est parfois un simple déclencheur ou un facteur qui contribue à l’apparition d’un TMS. La présence d’un ou de plusieurs facteurs de risques ne signifie pas qu’un travailleur développera un TMS. Par contre, il sera plus à risque qu’un individu qui n’est pas exposé à ces conditions. *

Exposition

En plus du nombre de facteurs de risques auxquels est exposé le travailleur, la manière dont il y est exposé détermine la probabilité de développer un trouble musculosquelettique (TMS).

En général, la gravité du facteur de risque dépend de trois autres éléments qui caractérisent l’exposition du travailleur :

Intensitéillu_1

La plupart du temps, l’effet de l’intensité est évident : plus l’effort est grand ou plus la posture est extrême et plus le risque sera élevé.

FréquenceFréquence

La fréquence désigne le nombre de fois qu’un facteur de risque est présent dans une période donnée. Ainsi, transporter une charge deux fois par jour constitue un risque plus faible que de le faire deux cents fois par jour. Le risque croît généralement avec la fréquence.

DuréeDurée

Un principe simple se dégage ici aussi : le risque est proportionnel à la durée d’exposition. Cette notion recouvre trois variables :

  1. la durée du maintien de l’effort ;
  2. le nombre d’heures pendant lesquelles le travailleur effectue de la manutention ;
  3.  le nombre d’années d’exposition du manutentionnaire.

Selon Simoneau, S., St-Vincent, M. et Chicoine, D. Les TMS des membres supérieurs — Mieux les comprendre pour mieux les prévenir, Études et recherches / Guide technique RG-779, Montréal, IRSST, 2013, p.17.

Selon Simoneau, S., St-Vincent, M. et Chicoine, D. Les TMS des membres supérieurs — Mieux les comprendre pour mieux les prévenir, Études et recherches / Guide technique RG-779, Montréal, IRSST, 2013, p.15-16.

POUR ALLER PLUS LOIN

Les intervenants qui souhaitent évaluer les risques associés à la manutention dans leur entreprise peuvent :